Cinéma

Ghost in the Shell : ce que j’ai compris du synopsis

sublimestylee / 4 April 2017
ghost-in-the-shell-synopsis

Ghost in the Shell est un film très attendu en ce début d’année. L’adaptation du manga et des dessins animés du même nom attise la curiosité des passionnés du genre. C’est Rupert Sanders qui prend le défi d’adapter ce manga futuriste au cinéma. Pour cela, il s’entoure de Jamie Moss, William Wheeler et Ehren Kruger au scénario. Le réalisateur a également su convaincre la sublime Scarlett Johansson de jouer le rôle principal du film. De belles promesses pour ce manga culte revu par la machine hollywoodienne, mais pour quel résultat ? La réponse dans les salles de cinéma pour la sortie du film prévue le mercredi 29 mars 2017 en France.

Un synopsis difficile à comprendre

Comme nous avons pu le dire, le film est une adaptation du manga futuriste de Masamune Shirow datant des années 1980. D’après ce que j’ai compris du synopsis de Ghost in the Shell, le film met en scène les aventures d’un robot humanisé. Ou autrement dit un robot pensant. En réalité les progrès de la science ont permis de greffer un cerveau humain sur le corps complétement automatisé d’un robot. Cependant, ce robot prend l’apparence d’un humain. Et de quelle manière, puisqu’il s’agit d’une superbe femme. C’est ici que prend tout son sens le casting car Scarlett Johansson se voit vêtue d’une seconde peau ultra moulante, qui met en valeurs toutes les formes de l’actrice. Mais n’oublions pas que dans le film, il s’agit d’un être high-tech possédant des pouvoirs cybernétiques.
Pour le reste du scénario, on reste dans du classique je trouve. Le super héros du nom de Le Major, qu’incarne la magnifique actrice, va se battre contre une organisation criminelle qui a pour objectif de conquérir le monde en contrôlant l’ensemble des esprits des personnes. C’est à travers un nombre incalculable de combats martiaux, de duels armés ou encore de corps qui s’effacent de façon ectoplasmique que Le Major mènera sa mission.

ghost-in-the-shell-avis

Une histoire dans l’histoire

Mais l’aspect le plus intéressant du film prend place sur l’histoire personnelle de l’héroïne. En effet, le destin de celle-ci vient se mêler dans le scénario et le spectateur, qui se sera sûrement attaché à ce robot, sera intéressé par la vérité concernant ce robot pensant. Et au cours de son combat, Le Major se rendra compte qu’en plus d’avoir été trafiquée, paramétrée et greffée, elle a aussi été manipulée. Et vu qu’elle a la capacité de penser, et bien le robot n’est plus vraiment motivé pour mener la mission, mais plutôt pour rechercher sa véritable identité. Cet aspect permet au film de rajouter une sorte d’attachement au héros et d’offrir aux spectateurs un film de science-fiction bien plus profond qu’une simple démonstration d’effets spéciaux. J’espère que le réalisateur soulèvera de vraies questions éthiques sur les limites de la science. Mais surtout qu’un avis sera pris à travers un final éblouissant. Puisque sur un film tel Ghost in the Shell, on attend de rester scotché sur son siège à la fin de la diffusion.