Critique du film Deadpool

Ce film d’action et de super-héros réalisé par Tim Miller, sorti en France le février 2016 fait partie des grands films rentables américains de l’année 2016 avec plus de 780 millions de dollars de recettes mondiales. Le long métrage classé R en Amérique, c’est-à-dire destiné pour le public adulte de plus de 17 ans a pour acteur principaux : Ryan Reynolds, Morena Baccarin. Le héros du film est tiré de l’univers des comics de Marvel, avec un humour décalé, comme lui.

Présentation générale du film

Le film retrace la vie de Wade Wilson surnommé Deadpool, un ancien militaire des Forces spéciales qui mène une vie de mercenaire. Après avoir trouvé l’amour en la compagnie d’une ancienne prostituée (Vanessa Carlysle), il a découvert qu’il est atteint d’un cancer en phase terminale. Un inconnu lui a alors proposé un deal douteux : la guérison contre un traitement qui le transformera en super-héros. Évidemment, rien ne se passera réellement comme convenu  dans le laboratoire dirigé par Ajax, et Wade Wilson devient à la fois complètement défiguré et doté d’un pouvoir  de super héros surhumain. Il décide de traquer alors celui qui a gâché sa vie, et lui a fait perdre son amour (…). Ajax kidnappe également Vanessa et veut lui imposer le même sort que le héros à l’issue d’un combat épique mais ce dernier finit par tuer Ajax. A la fin, Vanessa finit par accepter le physique ravagé de Deadpool.

Critique du film

Deadpool offre des effets visuels plutôt réussis avec une bande sonore excellente (Junkie XL, George Michael…). La mise en scène est classique et aboutie avec l’interprétation des deux rôles principaux. Le héros à la langue trop pendue, à l’humour corrosif qui nous a fait voir de toutes les couleurs ; et Morena Baccarin, dans le rôle de la petite amie de Deadpool  qui assure avec brio les scènes sexy et sensuelles. On voit d’ailleurs que l’acteur se plaît dans son rôle de héros anti-héros qui porte à lui seul toute la prouesse du film. Il arrive à être à la fois hilarant, puissant, émouvant et captivant.

Par ailleurs, les combats sont bien organisés et arrivent à maintenir l’attention. Le lot de frissons, de tension, de sexe, d’humour noir ou des blagues douteuses et scatologiques sont au menu dans ce métrage. Les dialogues font ainsi partie des forces du film. Ce dernier annoncé comme irrévérencieux et décalé délivre en effet un héros vulgaire, violent et peu raffiné qui ironise sans arrêt. Mais le héros en question est également capable d’offrir des moments jouissifs et du rire à tous ceux qui sont friands de ce type d’humour. Il offre également un divertissement différent des productions trop classiques et saoulant de l’année. Dès le début, Deadpool nous fait directement plonger dans l’action, agrémenté de ralentis inventifs, d’effets spéciaux assez bien élaborés pendant les 90 mn. Les cascades mouvementées s’enchaînent jusqu’à la fin.

Parmi les points faibles de ce film, on peut noter la présence de temps morts, la trame avare en surprises, les flash-backs qui ne sont pas très bien intégrés dans le film ainsi que la fin un peu expéditive. Au final, Deadpool ne peut pas plaire à tout le monde mais il a le mérite de faire un gros succès commercial tout en étant à la fois divertissant pour les fans de ce genre.

deadpool-avis-film